Comment faire un plan de trésorerie prévisionnel pour son entreprise ?

Pour la bonne gestion d'une entreprise, plusieurs stratégies entrent en jeu. À cet effet, le plan de trésorerie est un moyen de vérifier les entrées et sorties d'argent au sein de l'entreprise, afin d'assurer son évolution financière. Découvrez alors comment faire un plan de trésorerie prévisionnel.

Comment établir un plan de trésorerie ?

Pour la constitution d'un plan de trésorerie prévisionnel, il faudra en premier établir un registre des encaissements. Cela peut se faire simplement, comme ici comptergerer.com sur un tableau, où vous créez des colonnes correspondant pour les mois, avec des lignes pour vos éventuelles entrées d'argent (postes d'encaissement). Veillez surtout à minimiser vos estimations et non à les maximiser. Cela dit, les postes d'encaissement varient parfois en fonction des entreprises. Il faut alors mentionner les plus courants qui sont les paiements clients, les remboursements de la TVA, les financements et aides puis les autres sources de financement. Par ailleurs, il faudra ensuite fixer les postes de décaissement du plan prévisionnel. Ici, il vous faudra suivre la même logique mais en listant cette fois dans le tableau les postes de sorties d'argent. Il faut citer entre autres, les différentes rémunérations, les différentes charges patronales et sociales, les stratégies de marketing, les frais de prestataires, les fournisseurs, les impôts ...

Pourquoi le plan de trésorerie est-il utile pour la société ?

De façon globale, le plan de trésorerie assure la bonne gestion des finances de l'entreprise. Il assure l'évolution de celle-ci et veille à son équilibre financier. Ainsi, il est important d'avoir un plan de trésorerie prévisionnel pour avoir une idée des différents encaissements et décaissements de la société. De cette manière, les gérants de l'entreprise savent les dispositions à prendre pour assurer la bonne marche des affaires. Toutefois, le plan de trésorerie permet la planification des futurs volumes de vente et des actions associées, la vision sur le long terme de l'évolution de l'entreprise et aussi, de prévoir les périodes faibles de la caisse (pour minimiser les dépenses) et enfin, d'assurer la bonne prise de décision.